Récupération clef Windows 10

Si vous souhaitez récupérer la clef Windows 10 pour une future réinstallation.

Il vous suffit d’exécuter la commande PowerShell suivante :

(Get-WmiObject -query ‘select * from SoftwareLicensingService’).OA3xOriginalProductKey

Si vous souhaitez la récupérer depuis une machine sous Windows 7 ou 8\8.1, il est absolument nécessaire de faire la mise à jour au moins une fois afin d’obtenir la clef.

Mise en veille prolongée

Si vous souhaitez gagner un peu d’espace disque et que vous n’utilisez pas la mise en veille prolongé.
Il est peut-être utile de la désactiver.

Celle-ci consomme en espace disque votre capacité mémoire.
C’est à dire pour 8Go de RAM, la mise en veille prolongée utilisera 8Go d’espace disque.

Pour la désactiver,il suffit de lancer l’invite de commande en administrateur et d’éxécuter la commande suivante :

powercfg -h off

Si vous souhaitez la réactiver, il vous suffit de mettre la commande a « on » :

powercfg -h on

Configuration NTP

Par défaut sous Windows Server, le service NTP n’est pas configurée.
D’où l’écart de +/-30 min de l’horloge.

Pour le configurer, il suffit d’ouvrir une commande PowerShell en administrateur.

Si vous souhaitez avoir un seul serveur NTP, éxécutez la ligne suivante :

w32tm /config /syncfromflags:manual /manualpeerlist:fr.pool.ntp.org

Sinon voici la commande pour plusieurs serveur NTP :

w32tm /config /syncfromflags:manual /manualpeerlist: »0.pool.ntp.org 1.pool.ntp.org 2.pool.ntp.org »

Explication de la ligne de commande :

  • config : Indique qu’on passe en mode configuration
  • manualpeerlist : Définit la liste de serveur(s) NTP à utiliser
  • syncfromflags:manual : Indique que l’on utilise le(s) serveur(s) NTP indiqué(s) dans « manualpeerlist ».

Le commutateur « syncfromflags:manual » peut avoir plusieurs valeurs :

  • MANUAL : Synchroniser à partir de la liste définie dans Manualpeerlist
  • DOMHIER : Synchroniser à partir d’un contrôleur de domaine de l’AD
  • NO : Synchroniser à partir d’aucune des sources
  • ALL : Synchroniser à partir du domaine et des entrées manuelles

Puis il suffit de redémarrer kle service w32time pour la prise en chage des modifications.

Restart-Service w32time

La configuration du service NTP via la commande w32tm peut s’arrêter à cela et ce sera fonctionnel.

Si vous souhaitez vérifier que votre commande est fonctionnel, vus devez vérifier la clef dans le registre.

HKEY_LOCAL_MACHINE\System\CurrentControlSet\Services\W32Time\

Vous pouvez aussi vérifier le statut du service :

w32tm /query /status

Windows Azure Storage

Voilà quelques petites astuces afin de déposer des fichiers sur la platforme Azure au format Blob.

Dans un premier temps ajouter la clef dans le fichier config de votre application :

<configuration>
<appSettings>
<add key= »StorageConnectionString » value= »DefaultEndpointsProtocol=https;AccountName=votre_compte_de_stockage;AccountKey=votre_clef » />
</appSettings>
</configuration>

Ensuite voici le code afin de vous connecter à votre compte de stockage :

CloudStorageAccount storageAccount = CloudStorageAccount.Parse(ConfigurationManager.AppSettings[« StorageConnectionString »]);
CloudBlobClient blobClient = storageAccount.CreateCloudBlobClient();
CloudBlobContainer blobContainer = blobClient.GetContainerReference(« nom_votre_container »);
blobContainer.CreateIfNotExists();//On crée le container si celui-ci n’existe pas.
blobContainer.SetPermissions(new BlobContainerPermissions { PublicAccess = BlobContainerPublicAccessType.Off });//Dans mon cas,je met le container en privée afin que seul les personnes ayant la clef y accédent

Et voilà les méthodes de gestion :

Création d’un répertoire :

CloudBlobDirectory directory = blobContainer.GetDirectoryReference(« VOTRE_REPERTOIRE »);

Téléchargement :

CloudBlockBlob blockBlob = directory.GetBlockBlobReference(« NOM_FICHIER_DANS_CONTAINER »);
blockBlob.DownloadToFile(FileName, System.IO.FileMode.OpenOrCreate);

Envoie :

CloudBlockBlob blockBlob = directory.GetBlockBlobReference(« NOM_FICHIER_DANS_CONTAINER »);
blockBlob.Metadata.Add(« name », System.IO.Path.GetFileName(FileName));();//Métadonné ajouté au fichier.
using (var fileStream = System.IO.File.OpenRead(FileName))
{
blockBlob.UploadFromStream(fileStream);
}

Suppression :

private static void DeleteFile(CloudBlobDirectory directory)
{
foreach (CloudBlockBlob blob in directory.ListBlobs().Where(data=> data is CloudBlockBlob))//Je supprime tous les fichiers du répertoire.
blob.Delete();
foreach (CloudBlobDirectory dir in directory.ListBlobs().Where(data => data is CloudBlobDirectory))//Je parcours tous les répertoire afin de supprimer leurs contenus.
DeleteFile(dir);
}

Modifier le Serveur Windows Update

Afin de modifier le serveur « Windows Update »,il vous suffit d’ajouter ces 2 nouvelles clefs dans le registre :

Windows Registry Editor Version 5.00

[HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate]
« WUServer »= »http://votre_serveur:8530/ »
« WUStatusServer »= »http://votre_serveur:8530/ »
« ElevateNonAdmins »=dword:00000001
« TargetGroupEnabled »=dword:00000001
« TargetGroup »= »Workstations »

[HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate\AU]
« NoAutoUpdate »=dword:00000000
« AUOptions »=dword:00000004
« ScheduledInstallDay »=dword:00000000
« ScheduledInstallTime »=dword:00000003
« AutoInstallMinorUpdates »=dword:00000001
« UseWUServer »=dword:00000001

Vous pouvez directement copier le code ci-dessus et le coller dans un fichier « *.reg » et exécuter ce fichier.

Si vous souhaitez revenir au serveur Windows Update de Microsoft, il vous suffit de supprimer ces clefs ou de copier\coller le code suiavnt dans un fichier « *.reg »:

Windows Registry Editor Version 5.00

[-HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate]

Ces 2 opérations nécessite un redémarrage de Windows.

Modification WordPress

Cette article sera rempli au fur et à mesure afin d’éviter de mettre chaque nouveautés dans un article.

Vous trouverez ci-dessous quelques astuces afin d’améliorer votre site WordPress

Tout d’abord la suppression des commentaires, pour cela il suffit de coller le code suivant dans le fichier « functions.php » :

/*
Désactivation des commentaires
*/
add_filter(‘comments_open’, ‘wpc_comments_closed’, 10,2);
function wpc_comments_closed( $open, $post_id ) {
$post = get_post( $post_id );
if (‘post’ == $post->post_type)
$open = false;
if (‘page’ == $post->post_type)
$open = false;
return $open;
}
/*
Fin de la Désactivation
*/

Ensuite avoir le lien avec Google Analytics, pour cela vous devez coller le code fournis dans le fichier « header.php » après l’entête (</head>) :

Exemple :


<?php wp_head(); ?>
</head>
<script>
(function(i,s,o,g,r,a,m){i[‘GoogleAnalyticsObject’]=r;i[r]=i[r]||function(){
(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
})(window,document,’script’,’//www.google-analytics.com/analytics.js’,’ga’);
ga(‘create’, ‘VOTRE_CODE’, ‘auto’);
ga(‘send’, ‘pageview’);
</script>

Installation de Hyper-V sous Windows 7

L’installation de Hyper-V sous Windows 7 est très simple.

Tout d’abord télécharger l’outil d’administration de serveur distant.

Ensuite ajouter la fonctionnalité dans Windows :

Etape 1 (Ajout de la fonctionnalité) :

Etape 2 (Sélection de l’Outils Hyper-V) :

Une fois l’installation terminée, le Gestionnaire Hyper-V est fonctionnel.

Afin de pouvoir vous connecter à un serveur, il vous suffit de suivre l’article suivant.

Configuration de Hyper-V (Server 2012)

Voilà un article pour faire une première configuration d’Hyper-V.

Etape 1 :

Pour Hyper-V Server 2012 :

Dans un premier temps, ajouter un compte « Administrateur » :

Dans notre cas, nous allons autoriser le pare-feu pour le groupe « Administrateur  » :

Enable-NetFirewallRule -DisplayGroup « <rulegoup> »

  • Event Viewer : « Remote Event Log Management »
  • Services : « Remote Service Management »
  • Shared Folders : « File and Printer Sharing »
  • Task Scheduler : « Performance Logs and Alerts »
  • Disk Management : « Remote Volume Management »
  • Windows Firewall with Advanced Security : « Windows Firewall Remote Management »

Pour les autres systémes :

Tout d’abord il faut télécharger et installer l’outil d’administration :

Ensuite il faut activer le serveur d’administration, pour cela éxécuter la commande suivante sous powershell :

Configure-SMRemoting.exe –Enable

Etape 2 :

Ensuite il faut autoriser la connexion àl’administration de Hyper-V, pour cela exécuter le code ci-dessous dans l’invite PowerShell en « Administrateur » :

cscript C:\Windows\System32\Scregedit.wsf /ar 0

Votre serveur Hyper-V est maintenant configuré.

Vous pouvez maintenant vous connecter dessus, pour cela suivre le petit article suivant.

Commande PowerShell pour Hyper-V

Méthode pour se connecter à un serveur Hyper-V.

ATTENTION, vous devez être sur un réseau privé si vous souhaitez vous connecter à un serveur Hyper-V.
Sinon le service WinRM (Windows Remote Management) ne démarrera pas.

  1. Autoriser la serveur sur le pc client
    • Set-Item WSMan:\localhost\Client\TrustedHosts -Value NOM_SERVEUR -Concatenate
  2. Ajouter un utilisateur autorisé à se connecter à ce serveur (commande dans l’invite de commande en tant qu’Administrateur)
    • cmdkey /add:NOM_SERVEUR /user:NOM_UTILISATEUR /pass:MOT_DE_PASSE
  3. Autoriser la connexion anonyme
    • Lancer l’application « dcomcnfg »
    • Ouvrir Service de composants => Ordinateurs =>Poste de travail
    • Clic droit « Propriétés » sur « Poste de travail »
    • Aller sur l’onglet « Sécurité COM »
    • Sélectionner « Modifier les limites » de la zone « Autorisations d’accès »
    • Sélectionner l(utilisateur « ANONYMOUS LOGON »
    • Autoriser les « Accès distant »
    • Clic sur OK pour terminer

Vous pouvez  à présent vous connecter à votre serveur (voir configuration du Hyper-V Server 2012).